BD: Raj, Bombay

Ile d'Elephanta, Bombay« L’île de Bombay, la ‘ville dorée’, sur la côte ouest des Indes anglaises, 1831, le quartier du fort Saint-Georges… Toute la ville des imprégnée par les odeurs des épices et les parfums de musc et de bois de santal. ». C’est par cette description que commence la bande dessinée Raj, les disparus de la Ville dorée qui met en scène l’enquête d’un jeune agent de l’Indian Political Service à propos de mystérieuses disparitions à Bombay.

Ile d'Elephanta, Bombay     Ile d'Elephanta, Bombay

L’épicentre des évènements semble être l’île d’Elephanta, au large de Bombay dans le golfe d’Oman, qui abrite des grottes aujourd’hui classées au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO qui elles mêmes contiennent des statues certaines fort belles comme ce Ganesh, le dieu indien à tête d’éléphant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *