BD: la gare centrale de Prague en 1917

Pont Charles, Prague1917. Le dernier empereur de l’Autriche-Hongrie, François-Joseph, se rend à Prague, capitale de la Bohême, alors simple province de l’empire, pour encourager le recrutement de ses sujets tchèques dans l’armée impériale. Jaroslav Chveïk, se retrouve à Prague à l’occasion de l’arrivée de l’empereur dans la gare centrale de Prague où ce dernier doit tenir un discours. Au début de ces aventures qui décrivent le destin audacieux des légionnaires tchèques pendant la première guerre mondiale, Svoboda de Kris et Pendax esquisse quelques vues de Prague. Le Pont Charles tout d’abord mais surtout la gare principale de Prague,  Praha Hlavní Nádraží.

Gare de Prague

Cette dernière, bâtie en 1871  mais reconstruite en style Art Nouveau entre 1901 et 1909, portait encore en 1917 le nom de l’empereur François-Joseph (après la guerre, la gare prendra le nom du président Woodrow Wilson, président américain qui encouragea la création de la Tchécoslovaquie). Elle est l’œuvre de l’architecte tchèque Josef Fanta.

Gare de Prague

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *