Le Barcelone d’Antoni Gaudí

Gaudí à BarceloneBarcelone est une ville singulière. Si elle possède un patrimoine historique ancien d’intérêt majeur à l’image du superbe quartier gothique du centre-ville, elle est surtout réputée des touristes du monde entier pour son patrimoine Art Nouveau que lui a légué un des maîtres du genre Antoni Gaudí. D’origine catalane, ce dernier est un des représentants les plus originaux du Modernisme européen. Il a fait du Barcelone du début du XXe siècle un véritable atelier à ciel ouvert et du Barcelone du XXIe siècle, un véritable musée. Mêlant intimement architecture et décoration, ses créations visaient à fonder un art naturaliste dont l’apparente fantaisie repose en fait sur des structures très étudiées inspirées de l’art gothique. Ce patrimoine unique est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Comment organiser sa visite

Avant toute chose, il faut savoir que le susdit patrimoine est un peu dispersé dans Barcelone. Il faut donc soit avoir soit de bonnes jambes, soit utiliser les transports en commun. Pour ne pas trop s’épuiser, c’est d’ailleurs cette dernière option qui se révèlera en général la meilleure. Pour en savoir plus, vous pouvez vous référer au petit guide consacré aux transports à Barcelone afin de déterminer le moyen de transport le plus adapté sachant que par exemple, si le métro est en général le moyen privilégié pour se déplacer dans Barcelone, il vaut mieux prendre le bus pour visiter le Parc  Güell, plus excentré et éloigné des grandes stations de métro du nord de la métropole catalane.


Afficher Le Barcelone d’Antoni Gaudí sur une carte plus grande

Casa Batlló

La Casa Batlló (1905) est un des édifices les plus connus de Gaudí. Sa façade curviligne est unique constituée d’une harmonieuse combinaison de pierre, de fer forgé, de verre et de céramique polychrome. La Casa Batlló est aujourd’hui un musée qui permet de découvrir l’architecture intérieure tout en bois et en céramiques ; on peut y admirer du mobilier d’époque. Classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est un des bâtiments les plus visités de Barcelone.

Casa Batlló, intérieur     Casa Batlló, façade

Casa Milà

La Casa Milà (1910) est plus connue sous son surnom, la Pedrera (carrière de pierres) qui lui vient du matériau utilisé pour sa façade et des formes des ouvertures qui s’y découpent. C’est le plus imposant et le dernier des hôtels particuliers que Gaudí imagina avant de se consacrer à sa grande œuvre, la Sagrade Familia. Avec la Casa Batlló, dont elle est proche géographiquement, la Pedrera constitue la deuxième étape incontournable d’un séjour à Barcelone. Mais comme son homologue, le droit d’entrée n’est pas exactement bon marché et il faut souvent faire une longue queue avant de pouvoir découvrir un intérieur dépouillé. La terrasse en revanche est superbe.

Casa Milà, façade     Casa Milà, terrasse

Palau Güell

Le Palau Güell (1889) est le bâtiment qui établit la réputation internationale de Gaudí. Commande du principal mécène de ce dernier, il a été entièrement restauré récemment et est un peu moins cher à visiter que les deux hôtels précités. Situé dans une ruelle proche des Ramblas, il est difficile d’en apprécier complètement sa façade décorée, son intérieur en revanche est très richement décoré de bois et de céramique colorée. La terrasse aux cheminées aux formes échevelées constitue un des temps forts de la visite.

Palau Güell, intérieur     Palau Güell, terrasse

Parc Güell

Le Parc Güell (1899) est à l’origine un projet de cité-jardin commandée par le comte Eusebi Güell, déjà propriétaire du Palais éponyme. Le coût du projet fut tel que finalement, seules trois maisons sur soixante furent achevées. Le parc est célèbre pour son escalier double bordé de sculptures permettant d’accéder à une placette surplombant la ville de Barcelone ; autre singularité : un magnifique banc curviligne de céramiques.

Parc Güell     Parc Güell

Sagrada Família

C’est le chef d’œuvre inachevé de Gaudí. Le Temple Expiatori de la Sagrada Família est devenu l’emblème de Barcelone. Le chantier (commencé en 1884 et encore en cours) devrait comprendre à son achèvement une haute tour centrale en l’honneur du Christ encadrée de cinq tours dédiées à la Vierge et aux évangélistes. Des douze tours, quatre par façade, symbolisant les apôtres, il ne reste plus à construire que celles de la façade de la Gloire du Christ. L’architecture impressionnante de l’édifice et sa singularité explique le succès de cette église. Une exposition relatant l’histoire tourmentée de la basilique consacrée en 2010 par le pape Benoit XVI, est organisée dans la crypte du bâtiment. Aujourd’hui, la Sagrada Família est le monument le plus visité d’Espagne.

Sagrada Família      Sagrada Família

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *